Le plastique, une matière à façonner

PRATIQUE LE PLASTIQUE ! Développement durable oblige, le plastique s’impose comme une valeur montante sur la scène du recyclage. Vêtements, déco ou jouets… le plastique se transforme en mille et un produits.

« Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme » dit le vieil adage. En matière de recyclage, le plastique en est un bel exemple. Les bouteilles et flacons en PET (plastique transparent) sont transformés en fibres polyester qui serviront de rembourrage de couette, d’isolation de toiture ou donneront vie à d’autres bouteilles. Quant au plastique opaque (PEHD), il devient mobilier urbain ou flacons de lessive. Recycler le plastique revient à utiliser moins d’énergies fossiles (pétrole et gaz naturel) et à rejeter moins de CO2. Ainsi, pour une tonne de PET recyclée, c’est 0,61 tonnes de pétrole brut économisé. D’où l’importance du geste. En France, on recycle actuellement 180 000 tonnes de plastique par an sur les 900 000 utilisés pour les emballages. Peux mieux faire.

Conscientes qu’il faut que chacun y mette du sien, de plus en plus d’entreprises intègrent le recyclage du plastique dans leur circuit de fabrication. Depuis début 2008, Evian utilise 25% de PET recyclé dans la conception de ses bouteilles, ce qui permet de réduire l’empreinte carbone (la quantité de gaz à effet de serre émise pendant son cycle de vie) d’une bouteille d’1,5 L de 12%.

Design et nécessité ? Récup ou recyclage tous les moyens sont bons pour redonner vie aux bouchons, tongs et sacs plastiques. Dans les pays du Sud, la récup est ancrée dans les mœurs et joue souvent un rôle social. Il existe en effet de multiples coopératives qui récupèrent, dans des usines ou même dans la rue, la matière première utile à leurs créations. Ainsi le tabouret Yoyo vendu par la CSAO à Paris est fabriqué à partir de déchets en plastique collectés sur le littoral Sénégalais. Ce qui permet d’une part de préserver la nature et d’autre part de fournir du travail à tous ceux qui ramassent ces déchets. Au Brésil, même combat ! Dans les pays du Nord, la démarche est sensiblement différente. La récup est vue comme un art et non comme une nécessité.

Objets utiles ou simplement décoratifs, lustres new look et trophées ludiques se parent de plastique pour s’offrir au plus grand nombre. Preuve que le plastique, c’est chic.

Stéphanie Semedo

Get the Flash Player to see this content.

Laisser un commentaire


Vérification : *