Bambou star !

Star des nouvelles matières, la plante miracle a toutes les vertus. Exotique, écologique, éthique, chic, le bambou surfe sur la vague verte.

A ne pas confondre avec un arbre, la graminée de la famille des Poceae compte plus de 1200 espèces réparties aux quatre coins de la planète. C’est une ressource naturelle renouvelable qui pousse très vite. Deux fois plus vite que le bois avec un rendement double. Certaines variétés peuvent atteindre 1 mètre par jour ! Un plant de bambou peut produire jusqu’à 200 cannes en 5 ans. Sans pesticides, engrais ni herbicides, le bambou pousse tout seul. Il recycle une grande quantité de gaz carbonique et produit 35% d’oxygène de plus qu’un arbre. Avec ses racines tentaculaires, il stabilise les sols. Rustique et ultra-résistant, les chinois l’ont baptisé « bénédiction du ciel ».

L’herbe a le vent en poupe et tous les secteurs d’activités s’y intéressent. Transformiste à souhait, elle se fait constructions légères, échafaudages à gratte-ciel, parquets, meubles, stores, arts de la table, pâte à papier, vêtements, chaussures, linge de maison, instruments de musique, remèdes médicinaux, cosmétiques…un véritable inventaire à la Prévert ! Met de choix pour les pandas, les jeunes pousses se retrouvent aussi dans nos assiettes ! Et de nouveaux usages apparaissent. Comme la fibre de bambou, deux fois moins chère que le lin et trois fois moins chère que le coton. Hautement absorbante et antibactérienne, couettes, oreillers, matelas exploitent ses qualités avec son toucher velouté et moelleux inimitable.

Le design prend le pas sur l’ethnic, les lignes s’épurent et confèrent aux objets une nouvelle modernité. Parmi les 67 matériaux innovants composés de bois massifs, de fibres végétales, de bio-plastiques, de bois polymères et autres composites, le bambou devient matière à réflexion.

Champs de tous les possibles, il n’a pas fini de nous surprendre. Place à l’écolo-chic.

Sophie Chenevoy

Get the Flash Player to see this content.

Laisser un commentaire


Vérification : *