Soleil versus cabines UV

soleilLe soleil est à la fois un ami et un ennemi. Sans lui pas de vie possible, mais s’il permet de faire le plein de vitamine D nécessaire pour fixer le calcium, s’il nous donne le moral, il peut aussi être à l’origine de brûlures graves, de graves lésions oculaires et de cancers. Les cabines de bronzage, elles, n’ont d’utilité que pour nous donner une peau hâlée. Elles sont à l’origine des mêmes méfaits que le soleil, parfois même encore plus graves.

Article réalisé par Anne Davis

Le soleil

Le soleil émet trois sortes de rayons : les UVC (à rayonnement court) qui normalement ne traversent pas la couche d’ozone et qui sont les plus dangereux. Les UVB (rayonnements moyens) responsables de coups de soleil, du bronzage et de toutes les affections qu’il induit. Et les UVA (rayonnements longs) qui pénètrent plus profondément atteignant le derme, vieillissent la peau et provoquent les allergies solaires et des cancers cutanés.

Ses bienfaits
Il favorise l’apport en vitamine D, bénéfique à la calcification des os. Il stimule notre moral. La luminothérapie le montre : les dépressions hivernales se soignent en s’exposant à la lumière. Il nous donne une sensation de bien-être : sentir la douce chaleur du soleil, et surtout avoir une peau bronzée, renforce l’image de soi.

Ses mefaits
Il peut provoquer des brûlures, et les coups de soleil à répétition sont souvent la cause de cancers de la peau. Il ne faut pas oublier que le bronzage est la réponse de la peau à une agression.
les UVA accélèrent le vieillissement de la peau.
On sait maintenant que nous avons tous un capital solaire. Quand celui-ci est dépassé, nous nous exposons à des risques de cancers cutanés dont le nombre ne cesse d’augmenter malgré les recommandations répétées chaque année auprès du public par les services de santé : on dénombre environ 7000 nouveaux cas de mélanomes par ans en France, soit 3 fois plus qu’il y a 20 ans.
Les UV semblent également impliqués dans l’immuno-dépression et diminuent les capacités de l’organisme contre les risques d’infection.
Les UV sont aussi à l’origine de phénomènes de photosensibilisation liés à la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs.
Le soleil, enfin, n’épargne pas les yeux. Selon l’OMS, 20% des cataractes dans le monde auraient pour origine des expositions au soleil.

Les cabines de bronzage UV

Les rayonnements des cabines de bronzage sont essentiellement constitués d’UVA. Ce qui ne les rend pas moins dangereuses pour autant. Qui plus est, ce sont les UVB qui permettent à la peau de s’épaissir pour se protéger ce qui n’est pas le cas en cabine. Se faire bronzer en cabine pour éviter les coups de soleil est donc un leurre.

Ses bienfaits
Il n’ y en a qu’un : la satisfaction de ne pas apparaître sur la plage blanche comme un cachet d’aspirine, avec le risque de s’exposer tout de suite trop longtemps alors que la peau n’est même pas préparée par l’exposition aux UVB.

Ses mefaits
Ce sont les mêmes que ceux du soleil mais avec encore plus de risques, car les rayons émis sont plus fortement concentrés. Sans parler des cabines qui ne respectent pas toujours les normes de sécurité. Et l’absence de surveillance des candidats au bronzage qui dépassent souvent les temps d’exposition.

Conclusion
S’exposer au soleil ne doit se faire que bien protégé, dans un temps limité et à des heures où il ne brûle pas. Ce n’est pas nouveau ! Quant au bronzage artificiel, il peut se pratiquer dans certains cas (allergies, vitiligo par exemple) mais toujours chez un dermatologue. Cela dit, certains praticiens admettent que quelques séances d’UV par an ne sont pas dangereuses, à condition d’aller dans des instituts sérieux dont les appareils sont régulièrement vérifiés et où l’exposition des clientes est surveillée.


Laisser un commentaire


Vérification : *