L’électroménager passe au vert

Lave-linge, aspirateur ou encore réfrigérateur, les fabricants se donnent du mal pour être écolo-comptatible.

D’après une étude du Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils ménagers (Gifam), 55 % des Français estiment que les caractéristiques environnementales d’un appareil sont plus importantes que son prix. Depuis 1995 et une directive européenne, on trouve sur les appareils électroménager mis sur le marché l’étiquette énergie qui permet de comparer et d’estimer leur consommation. Classés de A à G du moins énergivore au plus énergivore c’est un excellent indicateur pour évaluer son empreinte écologique. Surtout quand on sait que les appareils électroménagers représentent environ 40 % de la consommation d’électricité d’un ménage (hors chauffage, eau chaude et cuisson). Les équipements classés au niveau A sont plus chers à l’achat mais sur toute leur durée de vie, leur consommation est moins importante. La recherche de cette performance énergétique pousse les marques à vouloir faire toujours mieux en proposant des produits classés A+ et même A++ qui correspondent à une économie d’énergie de 10% par rapport à la classe d’efficacité énergétique A.

D’autres comme Whirlpool ou LG intègrent dans leurs lave-linge des technologies comme la vapeur afin de réduire la quantité d’eau utilisée pour chaque cycle de lavage. La marque Domena va même plus loin en proposant une centrale vapeur composée de 30 % de fibres naturelles de chanvre, soit autant de plastique et donc de pétrole en moins.

Dans la catégorie « électroménager », il y a les bons et les mauvais élèves. Les derniers de la classe sont de très loin les réfrigérateurs américains suivis des réfrigérateurs congélateurs. Les fer à repasser, lave-linge et lave-vaisselle sont quant à eux très efficaces. Il existe cependant des gestes simples pour diminuer sa facture écologique et économique : utiliser son lave-vaisselle quand il est plein, faire tourner sa machine à basse température en heure creuse ou bien relier son appareil à une arrivée d’eau chaude.

Quand écologie rime avec économie, tout le monde y gagne.

Stéphanie Semedo

Get the Flash Player to see this content.

</

1 Comment

Laisser un commentaire


Vérification : *