La chasse aux métaux lourds

mercure

Certains métaux comme le mercure, le plomb ou l’aluminium ont des effets nocifs sur la santé et l’environnement. Comment les repérer, s’en débarrasser et les éviter.

AnneDavis

Comment les repérer ?

C’est le plus souvent par les symptômes évoqués par le patient que les médecins identifient une intoxication aux métaux.

Le mercure induit des pertes de mémoire, des palpitations cardiaques et augmenterait le risque de maladie d’Alzheimer. L’intoxication vient le plus souvent des amalgames dentaires, en particulier quand on les enlève. Mais les dentistes prennent beaucoup de précaution. Certains vaccins ont été incriminés car le mercure, en dose infinitésimale, est un conservateur. Les poissons peuvent aussi en être porteurs.

Le plomb provoque des douleurs abdominales, des migraines, des allergies, voire des retards mentaux et les enfants y sont très sensibles. Les anciennes canalisations, donc l’eau courante, peut en contenir, ainsi que certaines peintures et teintures pour cheveux. Certains jouets, le plus souvent fabriqués en Chine, en contiennent également.

L’aluminium est pointé du doigt dans les recherches sur la maladie d’Alzheimer et dans certains cancers, mais aucune étude ne le prouve. On le trouve dans les déodorants, le papier d’aluminium et des ustensiles de cuisine.

Les tests

Quand le médecin toxicologue pense que certains symptômes peuvent être dus à une intoxication par un métal, il peut faire procéder à des tests. Ce sont des tests qui se pratiquent à partir de la salive, des cheveux, de l’urine ou du sang. Le test MAU ( Métallogramme Atomique Urinaire) permet de déceler la présence de plusieurs métaux dans les urines et d’établir une carte de l’impact du métal sur les organes du corps.

Ces tests sont coûteux et ne doivent se pratiquer que par l’intermédiaire d’un médecin toxicologue. La plupart des hôpitaux ont des services de toxicologie.

Comment s’en débarrasser ?

Le traitement repose sur la chélation, c’est à dire la perfusion de médicaments chimiques acides qui vont éliminer les métaux stagnant dans les tissus. Mais ce processus se fait de manière non sélective des minéraux, oligo-éléments et métaux contenus normalement dans notre organisme. Or, ceux-ci sont très utiles ( comme le fer, le magnésium,le calcium ou le chrome) d’où l’importance d’être suivi par un médecin pour ne pas se retrouver en carence de ces éléments indispensables.

La chlorella, une algue très utilisée au Japon, peut avoir un effet sur la désintoxication. C’est une médecine douce que l’on peut recommander dans les cas où l’on craint une intoxication légère.

On trouve aussi sur Internet des patchs destinés à «  nettoyer » le corps de ces métaux. Selon les toxicologues, ils n’ont aucun effet. Et un article récent du magazine Time fait état d’une étude montrant que ces patchs, à poser sur la plante des pieds et qui se colorent en brun après une nuit pour bien montrer tout ce que le patch a absorbé, seraient totalement inefficaces. La coloration serait le résultat d’une réaction chimique qui n’a rien à voir avec les métaux.

Comment les éviter ?

On évitera le mercure en consommant les moins possible de gros poissons comme le thon, le saumon ou l’espadon qui se trouvent tout en haut de la chaîne alimentaire. Pour les Oméga 3, on préférera les anchois, les sardines ou les maquereaux.

Pour le plomb, bien lire les étiquettes avant tout achat de peinture, de teintures ou de jouets. Ne pas boire l’eau du robinet lorsque l’on habite dans des immeubles anciens dont les canalisations n’ont pas été refaites.

Eviter aussi d’acheter des déodorants à base d’aluminium et d’en utiliser dans la cuisine.

2 Comments

  • Pour ce qui est du plomb dans l’eau du robinet dans les vieux immeubles, les carafes filtrantes type BRITA permette de consommer l’eau du robinet (plus écologique) tout en évitant le plomb.

  • Bonjour,
    Oui,nous sommes tous porteurs de métaux lourds dû à la pollution. Il existe un produit 100%naturel, enregistré en tant que “dispositif médical” à base de zéolithe activée, roche microporeuse d’origine volcanique, qui de part sa structure moléculaire est un exelent chélateur de métaux lourds (et antioxydant), je vous invite à le découvrir.
    Cordialement,

Laisser un commentaire


Vérification : *