Le projet Sens…

Usez de vos sens, vous entrez dans un univers totalement Ecoglamour ! Sens.fr est un magazine terriblement féminin tout bio, tout chic et tout éthique !

Pour nous, chaque femme est à la fois sens’uelle, sens’orielle, sens’ée et sens’ible, alors nous avons joué de ces qualités pour vous offrir un journal qui vous ressemble.

Du simple achat de confort aux essentiels vitaux, notre objectif est de vous donner toutes les clés d’une nouvelle manière de consommer, à la fois plus respectueuse et tout aussi tendance !

Si le premier geste du développement durable, c’est de retenir sa consommation, le deuxième consiste à changer ses habitudes d’achats et pour cela nous avons toutes besoin de savoir comment et où se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir, se déplacer, se penser…Ecoglamour !

Comment fonctionne sens.fr ?

Le plus simplement du monde ! Beaucoup de travail, des amis formidables et une sacrée dose de bonne humeur… Plus sérieusement, le magazine est auto financé (autant dire bénévole!) et développé par l’association les Filles Sens’as. Les articles sont rédigés par des ami(e)s journalistes qui soutiennent notre démarche, certains le sont par Camille, d’autres par Olivia. Bref, tout le ce beau monde participe au projet.

L’écologie, c’est quoi pour sens.fr ?

C’est l’évidence ! Alléger la terre, nous protéger des substances nocives, travailler à un monde plus équitable, le tout sur le mode urbain et tendance. Avec toute la complexité mais aussi la simplicité que cela implique ! Il s’agit pour nous de proposer plutôt que dénoncer. Certains s’y activent avec force et talent et nous leur rendons hommage pour ces difficiles combats, car c’est grâce à ces luttes qu’aujourd’hui l’écologie a une vraie place dans notre société. Nous, nous sommes en aval de leur démarche et proposons des alternatives. Nous sommes un relais de ce qui nous paraît être le plus tendance en matière d’éco-consommation pour en faciliter l’usage.

Mais…

Car il en existe un pour nous… Nous ne partageons pas l’idée qu’un parti politique puisse s’approprier l’écologie. Pour nous, elle n’est, ni de droite, ni de gauche, elle n’est d’aucun bord politique. L’écologie est un usage, elle est transversale. Que le mouvement écologique participe au mieux être des populations est un bienfait, mais cela n’est pas pour autant qu’elle doit être la propriété intellectuelle d’un parti. Nous y voyons là un danger à moyen terme. Que le parti trébuche sur des sujets de société sans rapport avec l’écologie, car tout parti se doit d’embrasser l’ensemble des sujets de société, et c’est tout le travail fait autour des nécessités écologiques qui en souffriront.

Le meilleur pour le plus grand nombre ?

Oui, nous espérons qu’un jour le bio, celui qui se mange, celui qui se porte, ne soit plus un label, mais la norme. Nous espérons aussi, par la multiplication des réussites d’entreprises dites « vertueuses » que notre modèle de société évoluera vers plus de justice sociale. Je sais que le dire ainsi fait un peu béni oui-oui, mais je sais aussi que c’est en participant chaque jour, génération après génération, que notre société a évolué, et ce, depuis des millénaires !

Olivia Petrucci


Le Greenwashing, Kezako ?

Explications en Images… Par l’équipe de Culture Pub !